Pourquoi devriez-vous bannir définitivement le sucre blanc de votre cuisine ?

Tout simplement parce qu’il ne vous apportera que des ennuis… mais d’abord, un peu d’histoire pour comprendre. Après tout, un peu de culture générale ne fait jamais de mal.

Le sucre blanc provient soit de la canne à sucre (4% de la production) mais surtout de la betterave sucrière.

Notre ami Christophe Colomb importa des Antilles la canne à sucre afin de la cultiver et extraire la saccharose qu’elle contient. A l’époque bien sûr, on en consommait très peu et ce produit était réservé à l’élite.

Mais, dans les années 1800, suite à un blocus de l’Angleterre par Napoléon, la France n’est plus approvisionnée en sucre et un ingénieur allemand trouve le moyen d’extraire du sucre bon marché de la betterave sucrière.

Sauf que pour lui donner son goût suave et son aspect parfaitement blanc, la betterave subi un processus de raffinage qui implique des traitements physiques et chimiques, on obtient donc un sucre artificiel d’origine industrielle.

Premier problème : un aliment raffiné ne contient plus de vitamine ni d’oligo-élément, ce ne sont que des calories vides et lors de la digestion, notre organisme produit des réactions biochimiques qui ont besoin de ces nutriments, s’il ne sont pas présent dans l’aliment, ils seront prélevés dans les réserves de notre organisme qui s’appauvrira petit à petit.

Second problème : comme il est dévitalisé, le sucre ne contient pas de fibre nécessaire à la digestion, donc il passe directement dans le sang, ce qui provoque des hyperglycémies et on part sur un cercle vicieux : le corps  va vouloir palier à cette perte soudaine d’énergie et réclamer à nouveau du sucre, c’est parti pour la dépendance.

Troisième problème : nos (faux) amis, les industriels ont bien compris ce phénomène de dépendance et cachent du sucre absolument partout. Vérifiez au hasard la liste d’ingrédients d’un produit transformé, il y en a même dans le saucisson !

On pourrait allonger longuement la liste des effets néfastes sur notre corps, mais ce qui nous intéresse ici c’est quelles alternatives naturelles nous pouvons trouver pour se détoxifier de ce maudit sucre.

Le sucre de coco : le précieux ! c’est vrai qu’il est cher mais c’est lui qui à l’index glycémique le moins élevé et il contient des vitamines et minéraux intéressants. Je ne l’utilise que pour des recettes crues et d’exception.

Le sirop d’agave : c’est un sirop de cactus, il est intéressant par son pouvoir sucrant (40% plus fort que le sucre blanc), son IG bas et il contient aussi vitamines et minéraux. Par contre, son bilan environnemental ne joue pas en sa faveur et les procédés d’extraction sont parfois chimiques.

Le sirop d’érable : c’est un édulcorant obtenu par concentration de la sève de certains érables. Il possède de bons principes actifs et anti-oxydants, malheureusement je n’en n’ai jamais trouvé en France qui soit d’aussi bonne qualité qu’au Canada.

Le miel : La solution la plus nature et locale chez nous. A condition de privilégier les apiculteurs de nos régions. Les produits de ruches sont riches de bienfaits multiples. Choisissez-le bonne qualité (et pas provenant d’abeilles nourries au sirop) et dense, le miel liquide à un IG plus élevé.

Les dattes : leur saveur reste assez discrète dans une préparation, pour faire une pâte de dattes qui se conserve une dizaine de jours au frais, faites tremper 500g de dattes dénoyautées dans 350ml d’eau pendant une heure et mixer au blender jusqu’à obtenir une consistance onctueuse. J’aime beaucoup l’utiliser dans la pâtisserie crue.

Le rapadura : c’est un sucre de canne non raffiné. je l’utilise pour faire des confitures par exemple. Il est tout de même plus intéressant qu’un sucre blanc de betterave sucrière.

En conclusion, évincez une bonne fois pour toute le sucre blanc de votre cuisine et choisissez des alternatives plus naturelles. Mais surtout, prenez conscience que le sucre à pris bien trop de place dans notre alimentation actuelle : chaque Français consomme en moyenne 35kg de sucre par an (la moyenne mondiale est de 20kg).

La prochaine fois que vous vous faites un thé, dégustez-le nature. Ajoutez une petite cuillère de pâte de datte dans votre porridge du matin. Utilisez du miel pour préparer une granola. Vous pouvez même remplacer le sucre d’un gâteau par de la compote de pommes ou une purée de banane.

Comme tous les changements, il vous faudra un peu de temps pour vous déshabituer progressivement mais une fois que ça sera fait… miracle ! Vous découvrirez tout un tas de nouvelles saveurs que le goût du sucre vous cachait jusque là ! 

Partagez38
Tweetez
Enregistrer